Une chronique de Gérard JEAN

   Place du Marché

 

En 1714 on construit, sur la Place du Marché, la halle pour la vente des grains et des viandes de boucheries[1]. Une inscription placée sur l’un des arceaux de la halle au marché, porte le chiffre 1714 ; mais avant cette époque il existait sur le même point une maison destinée à la vente des grains et de la viande de boucherie. On peut s’en assurer en consultant, dans les archives, des actes de juillet 1292 et de 1344.

Citons, dès l’abord, le terrible accident qui eut lieu le 21 octobre 1712 à Limoux, où un bâtiment municipal à huit arceaux, en construction, s’écroula vers une heure de l’après-midi, causant la mort de vingt-cinq personnes. « 1712 et le 21 octobre[2], jour de vendredi, a une heure après midy, un grand bâtiment quarré, soutenu par huit grands arseaus que la ville de Limoux avoit fait construire au milieu de la place, a croulé tout à coup, quoique neuf et point encore couvert. 25 personnes sent espirez sous les ruines, et un grand nombre ont esté blessez ».

©  Gérard JEAN


[1]  - Louis Alban Buzairies, Règlements et sentences consulaires de la ville de Limoux, 1852, Imprimerie de J. Boute, p. 41.

[2] - Mémoires d’Audibert, curé de Saint-Polycarpe, Mémoires de la Société des Arts et des Sciences de Carcassonne, t. VIII, 1896, Camille Bloch, pp. 107, 108 et 117.

 

Sommaire  |   Répertoire des rues  |  Histoire locale